Boukhara 2001 Ouzbékistan

Boukhara

Que reste t-il des puissants remparts de Boukhara ? Un talus fondant qui culmine encore à 7 ou 8 m. Le long mur est encore bien visible, à l’écart des visites proposées par les Tours Op, il n’est évidemment pas entretenu et sa lente fonte est inexorable. La pierre est rare en Asie Centrale, en revanche le sol argileux procure toute la terre nécessaire à la confection des matériaux de construction. Utilisée pour les habitations, palais ou fortifications la brique crue remonte à la nuit des temps, plus tard la cuite, à haute résistance, sera idéale d’abord pour les mosquées, les medersas, les minarets et enfin pour les habitations. A Boukhara, les remparts dont la vocation défensive est évidente, sont élevés en blocs d’argile crue, aussi hauts que larges, ils s’érodent à chaque pluie. Au XVIe, cette technique des blocs cyclopéens est de moins en moins courante. Alors ? Peur d’une nouvelle invasion avec razzia totale du patelin ou amer souvenir du passage de Tamerlan quand la ville fut entièrement ravagée. Le khanat de Boukhara reprend du poil de la bête, il faut reconstruire et vite, l’argile crue se prête plus facilement à édification rapide d’une muraille.
L’embellie du Khanat profite aussi à l’Ark, citadelle sur son terril, elle se présente aujourd’hui dans sa configuration du XVIe. Puissant, l’Ark impose toute la force de son maître, essentiellement par  son aspect extérieur, la masse de son talus maçonné de briques ondule au gré de ses courtines et de ses tours. Hélàs pour l’intérieur qui ressemble plus à un no man’s land avec encore une ou deux mosquées. Du haut de la muraille la vue est belle, sur une vieille mosquée, un mirador façon Eiffel et sur toute la ville de l’autre côté.
Le développement de la cité à l’époque de la colonisation russe a provoqué la démolition d’une grande partie des remparts. Vous trouverez de beaux vestiges en allant vers les parcs et le marché couvert indigène. R.C.

Advertisements
Cet article, publié dans Ouzbékistan, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s