Arques 1995 France (Aude)

Donjon d\'Arques

Le donjon au 110 meurtrières ! Près de Couiza, à 15 km plein Est sur la D613, tu ne peux pas le manquer, il est au bord de la route et il y a un parking. Quand j’y passais, « il n’y avait pas foule », à l’intérieur de l’enceinte j’ai le vague souvenir d’un camelot qui vendait des spécialités régionales… Charmant petit donjon de la fin du XIIIe, 12 m de côté sur 24 de haut, quatre niveaux et quatre tourelles d’angles qui lui confèrent une belle silhouette. Symétrie parfaite, aucun ajout, bel appareil lisse puis à bossage, tout atteste l’unité de temps et d’action.
Performance pour la France, l’ouvrage est parvenu intact après 700 ans… Il y avait une enceinte mais il n’en subsiste que la façade sur route. Les logis et bâtiments exploitation étaient adossés à cette courtine dont le coin Sud-Ouest, en ruine, prouve un ensemble d’importance. Dans la tour, les deux premiers niveaux sont voûtés, au rez-de-chaussée, quatre arcs en croisée d’ogive convergent sur une clé en anneau qui procurait un accès depuis la salle principale au premier étage. Considérant cet orifice et le repos des quatre élégantes tourelles d’angle en encorbellement sur des jambes de force, à partir du second niveau, inclinent certains à imaginer que la construction pouvait être talutée. Reconnaissons que la disposition haute, certes des tourelles, étonne, pourquoi une telle particularité architecturale ? Petit plus défensif, entre les contreforts sont aménagés des évidements pour un tir vertical, mais  à quoi servait le ressaut à la base de la tourelle ? Même Henri-Paul n’apporte pas de
solution… Arques s’inscrit sur une ligne défensive, celle de Couiza, Coustaussa et Termes, en retrait de la barrière des forts de montagne qui s’étend de Quéribus à Carcassonne.
La faiblesse de sa position stratégique et son implantation dans une vallée, enfin son appartenance à la famille de Joyeuse jusqu’à la révolution, l’ont-elles mis à l’abri de toute ordonnance de démolition ? Toutefois, il a fait l’objet d’une solide restauration. R. C.

Advertisements
Cet article, publié dans Cathares France, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s