Rauzan 2006 France (Gironde)

château de Rauzan
château de Rauzan

Un château au cœur de la Guerre de Cent ans, longtemps aux mains de seigneurs inféodés aux  Anglais. Il reviendra dans le giron français en 1453, lors de la bataille de Castillon qui rend la Guyenne au royaume. Dans les années 70, faire le tour de l’enceinte depuis le fossé était impossible, aujourd’hui c’est une agréable promenade où des bancs t’invitent à une pause pique-nique à l’ombre des hautes murailles. Seul inconvénient, le site est plus souvent fermé qu’ouvert, fonctionnarisation oblige.
A la fin du XIIIe, un seigneur mi routier mi châtelain, Raimond de Gensac est maître du lieu, il écume largement la région, sous la bienveillance laxiste de son prince, le roi d’Angleterre, occupé en d’autres endroits. De ces razzias, fortune faite et amassée, Raimond entreprend de vastes travaux de modernisation du château, il faut envisager un complexe plus important qu’aujourd’hui, sur lequel reposait l’ombre de l’imposant donjon de 31 m. Il y avait un pont-levis, un châtelet d’entrée et une enceinte qui ceinturait une première basse-cour correspondant à l’esplanade actuelle. A l’intérieur, le logis a joui d’une campagne d’embellissement au XVe après la guerre, Bernard Angevin malgré sa collusion avec l’Anglais a su retourner son gilet et conserver son bien. Les traces de cette époque sont parfaitement visibles, il suffit d’observer les baies gothiques en ogive, murées, auxquelles se substituent les ouvertures plus larges à meneaux. Autres aménagements, l’escalier d’apparat coiffé de sa superbe voûte rayonnante et la petite chapelle où tu pourras admirer des culots ornés de figures. Rauzan est à l’est de Bordeaux au sud de Libourne, le village ne manque pas de charme, toutefois le ravalement total du château et le paysagement de ses abords lui ont fait perdre une bonne part de son mystère et de son austérité. Ses hauts murs campés sur son socle calcaire dominent aujourd’hui un camping avec une piscine. Quand  Henri Paul (Châteaux fantastiques tome 4) se lamente de l’abandon et du désintérêt de la commune pour son monument historique, il a été entendu et certainement au-delà de ses vœux. Effectivement les choses ont bougé en 30 ans, outre un formidable toilettage, en face de l’entrée trône un office du tourisme affichant par son modernisme de bon aloi l’exploitation du patrimoine. R.C.

Publicités
Cet article, publié dans France, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s