Gréolières 2001 France (Alpes Maritimes)

GREOLIERES

A 8OO m, dans l’arrière pays niçois, dominant la vallée du Loup, deux châteaux et un village typique pas trop touristique en été, en hiver la station de ski est un peu plus fréquentée.
Premiers témoignages au XIe, le château de Hautes Gréolières date du XIIIe comme celui de Basses Gréolières. En 1590, les guerres de religions les ruinent, celui du bas demeure entretenu jusqu’au XVIIIe quand l’autre est abandonné. Ma première visite en 85 scelle ma passion, celle de parcourir un champ de ruines où mon imagination se cale spontanément sur ma vision. Lors de mon retour, 16 années plus tard, peu de choses ont changé. Au milieu du village, le château de « Basses » est inaccessible, l’enceinte en partie ruinée est encore debout, mais une part du logis est toujours habitée. Le château des “Hautes” n’est plus qu’un champ de ruines éparpillées à flanc de montagne. Epaisses murailles en grand délabrement, cheminées accrochées à leurs murs pignons, vestiges d’habitations modestes, restes d’une vie oubliée que le soleil couchant ravive un peu tous les jours. N’espérez pas trop jouer à l’archéologue par ici, l’abandon ne date pas d’hier (fin XIXe) et le maquis défend ses pierres. Soyez à Gréolières au crépuscule, la promenade sur le côteau entre les murs, en évitant les épineux, quand tout devient calme est presque inoubliable, prévoyez un pantalon. Voilà pour ce lieu mythique. R.C.

Publicités
Cet article, publié dans France, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s