Tour du Pin 2008 France (Hérault)

Au plus haut d’un rocher dominant cette portion de Cévennes, le petit ouvrage était sans doute un simple poste de guet. Il domine un paysage de monts ondoyants recouverts de forêts, au loin vers le sud la Méditerranée scintille. A 660 m, les pierres sont desséchées par le soleil et le vent. La construction est simple ; une tour sans ouverture agrippée au rocher, bordée sur ses flancs Sud et Est par de maigres dépendances qui occupent des petites terrasses. Au sud, l’accès principal, sur le côté Ouest la porte voûtée est protégée par deux symboliques et rudimentaires archères, suit une minuscule cour défendue par une enceinte. A l’est, une construction couverte par une voûte de blocage se place dans le prolongement de la porte de la tour, il subsiste dans l’épaisseur du mur les engagements des bois de fermeture.  Le couronnement a disparu, il paraît difficile d’établir le nombre de niveaux, actuellement il ne subsiste même pas l’équivalent d’un étage. La construction aurait pu être menée en deux temps, une simple tour castrale puis dans une continuité relativement proche, l’adjonction de la salle couverte sur le côté Est et l’enceinte de la courette au sud.
La tour du pin semble faire partie d’une ligne de fortification sur les premiers contreforts des Cévennes, dépendait-elle du château de Mourcairol en intervisibilité à quelques kilomètres vers l’est, ou de la petite seigneurie installée dans le château de Vieussan deux ou trois cents mètres plus bas ? L’établissement pourrait être daté du début du XIIe.
L’accès au piton n’est pas aisé et nul fléchage ne te renseignera. Depuis la D 908 dans vallée, emprunte une petite route, la D 160, qui s’engage dans un vallon vers Margal, passe à  Plaussenous. Avant de redescendre vers Le Lau, sur le plateau sous une ligne de crête conclue par l’éperon qui porte la tour, tourne à droite sur une piste carrossable. Après plus d’un kilomètre, sur le flanc gauche, un sentier forestier mène à la crête avant de cheminer pendant 20 mn sur le versant Sud vers  le piton qui apparaît au travers des ramures. R.C

Publicités
Cet article, publié dans France, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s