Lutzelbourg 2006 France (Alsace)

ruines-lutzelbourg-R-crozat

ruine-lutzelbourg-R.-Crozat

C’est un site reconstruit que vous visiterez, vous aurez la chance d’y pénétrer par la porte principale du moyen âge. Un accès hautement défendu par un châtelet d’entrée et un large fossé franchi par un pont-levis. L’ancien portail au pied de la tour Fénétrange date des premières reconstructions du début du XXe. Abandonné depuis 1523, le site a profité pendant plusieurs siècles aux constructions du voisinage. Sauvés par deux notables, les restes échappent au remblaiement pour l’édification de la ligne Paris Strasbourg, qui passe en dessous. Sur l’étendue, deux tours se tiennent encore, le château en comptait trois principales. La Fénétrange, déjà citée, conserve deux pans de mur jusqu’à son couronnement à 24m. La seconde, implantée au centre de l’esplanade a été restaurée lors de la reconstruction, jusqu’au XVIe cette pentagonale flanquait un mur derrière lequel s’abritaient plusieurs logis. Sur le flanc Est, un petit édifice néo-roman surplombe la vallée, cette construction entreprise par le docteur Koeberlé est contemporaine des fouilles puis des travaux de 1909. Un site remarquable par sa position, largement en surplomb, le vaste éperon de grés rose domine la route dans la vallée de la Zorn, isolé naturellement sur le flanc Sud par des amorces d’un fossé, puis d’un haut rempart dominé par deux tours. Evidemment, il ne subsiste plus rien, hormis les tours et quelques soubassements, les ruines ont bénéficié d’un bon nettoyage, il y a un siècle. Pour conserver un souvenir pénétrant de ce lieu, rendez-vous quand la nuit et la brume se croisent, en prime de l’assurance de votre solitude, vous percevrez un étrange univers de formes qui, dans son imprécision vous restitue volontiers un peu de l’âme d’un site oublié depuis un demi millénaire.
L’histoire de ceux qui se sont battus ici est longue, les Romains y avaient établi un castrum, occupé jusqu’au  IVe siècle, l’exhumation de monnaies l’atteste.
La première information sur la reprise d’activité date de l’extrême fin du XIe, lorsque Pierre de Lutzelbourg négocie la place avec l’abbaye de Marmoutier contre un petit prieuré. La lignée s’arrête avec son fils au milieu du XIIe, ils prennent le temps de construire un premier rempart avec la tour principale ainsi l’éperon se trouvait clos. Le site revient à l’évêché de Metz, mais l’affaire est également convoitée par le duc de Lorraine, la seconde moitié du XIIe est houleuse.
Les évêques confient l’administration à des seigneurs locaux, le système perdure jusqu’à la fin du XIVe, les plus célèbres sont les Fénétrange. Dans le dernier quart du siècle, l’évêque de Strasbourg acquiert la propriété et l’attribue à plusieurs familles (5 ou 6), longue période de trêve qui dure jusqu’en 1523. Fin de toute vie domestique au terme d’un siège, le 11 mai le château brûle. Intervalle Sickingen, le chevalier dissident ou pillard, titulaire de la place, perturbe l’unité de l’empire. Une coalition de princes part mettre au pas tous ces petits barons qui logent encore en montagne et menacent les bourgeois des villes. La seigneurie avec ses ruines passe entre plusieurs mains, avant d’échoir à la fin du XVIe dans celles de la maison de Lorraine. Plusieurs tentatives de reconstruction sont menées, mais il semble que la plupart de ses propriétaires aient eu les yeux plus gros que le ventre. Reconnaissons que ces forteresses ne présentent que des inconvénients : pas adaptées aux armes à feu, coûteuses à entretenir, mal vues des instances royales, isolées du contexte économique qui se tient dans les villes, enfin qui souhaite encore vivre dans de pareils endroits ! Ici nous ne sommes qu’à 320 m. R.C.

Publicités
Cet article, publié dans Alsace France, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s